L'insertion professionnelle des personnes handicapées depuis la loi de 2005

L'emploi des personnes handicapées


Les demandeurs d'emploi handicapés

Au 30 juin 2012, 5 548 travailleurs handicapés recherchent un emploi en Franche-Comté. Ils représentent 7,6 % de l'ensemble des demandeurs d'emploi inscrits dans la région.
Source : Base statistique chômage Efigip

 
En Franche-Comté comme ailleurs, le profil des demandeurs d’emploi handicapés présente des caractéristiques socioprofessionnelles très spécifiques largement connues. Il diffère de celui de l’ensemble des publics sur plusieurs points :
• la part des femmes est moins importante (42 % parmi les demandeurs d’emploi handicapés contre 50 % pour l’ensemble du public),
• les demandeurs d’emploi de moins de 26 ans sont moins nombreux (4 % contre 21 %) à l’inverse des 50 ans et plus (40 % contre 18 %),
• leur niveau de formation est plus faible (17 % de niveau Bac et + contre 35 %),
• leur niveau de qualification est moins élevé (5 % de techniciens-cadres contre 12 %),
• leur ancienneté d’inscription est plus importante (53 % des demandeurs d’emploi handicapés sont inscrits depuis 1 an ou + contre 40 % pour l’ensemble du public).
• ils recherchent davantage des emplois tertiaires que des métiers techniques et industriels.
Source : Situation des travailleurs handicapés en Franche-Comté : synthèse annuelle 2010  - Efigip - novembre 2011 (2,1 Mo)

Les nombreux obstacles à surmonter pour que les chômeurs handicapés accèdent à l’emploi
Cette étude, synthèse des résultats de trois études régionales, apporte un éclairage sur les principales difficultés rencontrées par les personnes handicapées pour accéder à l’emploi. Trente obstacles majeurs à l’insertion des personnes handicapées ont été repérés. Ces obstacles sont d’ordre physique, psychologique, social ou économique. Ils peuvent également être liés à la qualification, à l’orientation de la personne, à son projet professionnel. L’étude souligne que les personnes se trouvent confrontées en moyenne à quatre ou cinq obstacles parmi les trente cités. L’obstacle le plus fréquent est l’aptitude physique réduite suivi par la faiblesse du niveau de formation. Les obstacles d’ordre psychologique sont également fréquents, certains devant être traités en priorité pour ne pas "bloquer" l’insertion.
Agefiph - Étude - janvier 2007 (458 Ko)

Les motifs d’inscription au chômage des personnes handicapées

Cette étude présente les résultats de l’enquête menée auprès de personnes handicapées inscrites à l’ANPE sur leurs motifs d’inscription au chômage. Elle révèle que plus d’une personne handicapée sur quatre s’inscrit au chômage pour raison de santé, le plus souvent à la suite d’un licenciement pour inaptitude. Le processus de reconversion est beaucoup plus difficile pour les personnes licenciées pour inaptitude. Un an après l’inscription au chômage, 38 % des personnes interrogées ont retravaillé, le plus souvent en occupant un emploi très différent du précédent.
Agefiph - Étude - avril 2007 (423 Ko)