Les mobilités professionnelles

Les variables de la mobilité professionnelle

L'attractivité des territoires

L’attractivité des pôles d’activité économique influence la mobilité des jeunes en début de vie active
Cette étude de l’Insee révèle que la fin des études supérieures et le début de la vie active provoquent des mobilités résidentielles importantes entre les aires urbaines, pôles d’activité économique. Par ailleurs, l’attractivité des zones transfrontalières pour les jeunes adultes de 25 à 29 ans est très nette.

Source : Jeunes et territoires : l’attractivité des villes étudiantes et des pôles d’activité – Insee Première n° 1275 – Insee, janvier 2010

Emploi, mobilité : la revanche de la Province
Temps de trajet, climat, coût et qualité de la vie : la province séduit de plus en plus de Franciliens. Les entreprises régionales peuvent mettre en avant la qualité de vie locale. Les vastes bassins d’emploi, permettant une carrière pour un conjoint, restent les plus attractifs.
Source : Entreprise & Carrières n° 955 – mai 2009 – pp. 20-29

Au cours des 3 premières années, un jeune sur cinq quitte la région où il s’est formé
Avec la décentralisation d’une partie de l’appareil de formation, le devenir des jeunes qui viennent de terminer leurs études est devenu un enjeu important pour chaque région. Or au cours des trois premières années de vie active, un sur cinq quitte la région où il s’est formé. Il s’agit là d’une moyenne qui recouvre de fortes disparités d’une région à l’autre. Les jeunes sortis de l’enseignement supérieur qui migrent accèdent à des emplois de meilleure qualité que lorsqu’ils restent sédentaires. Ils se dirigent préférentiellement vers l’Ile-de-France. La mobilité permet souvent à ceux qui ont un moindre niveau de formation d’être plus à l’abri du chômage et les conduit généralement vers une région limitrophe ou vers leur région d’origine. Outre le niveau de formation, les facteurs qui influent sur les mouvements migratoires des jeunes sont multiples. Ils ont trait à l’environnement familial, au cheminement personnel de chacun et, bien plus encore semble-t-il, au contexte économique de chaque région.
Source : D'une région à l'autre, la mobilité des jeunes en début de vie active - Bref Céreq n° 198 - Céreq, juin 2003